Il était une faim...

12 février 2012

J'en pince, moi, pour les macarons !

 couv

  "Mmmh... J'en veux encore !" grogne le crabe. Alors Balthazar donne, lui aussi, son dernier macaron. Mais le crabe ne lâche toujours pas Nounours.
"Encore, encore" Grogne le crabe, "J'en veux encore !"

"Mais nous, on n'a plus rien", dit Zoé. "Et puis il faut qu'on s'en aille, parce que maman nous attend pour manger la bouillabaisse".

 

Extrait de Crabouillabaisse, de Christina Buley-Uribe, Ecole des Loisirs.

 

 Le crabe est très gourmand, et il a bien compris que c’était en prenant Nounours en otage qu’il avait des chances de voler des macarons. Pour le prochain goûter, on en refait ! On va quand même pas se laisser faire par un fruit de mer…


Pour 20 macarons au citron, il faut


Pour les coques :
- 30g de sucre en poudre
- 3 blancs d’œuf (plutôt à température ambiante)
- 125g de poudre d’amande
- 200g de sucre glace
- 20 gouttes de colorant jaune, ou vert ou bleu… Comme on veut !



Pour la crème au citron :
- 1 citron non traité et sympathique
- 2 jaunes d’œuf
- 60g de beurre
- 60g de sucre en poudre

 

Attaquons d'abord par la crème. Râper le zeste du citron et presser son jus. On fouette les jaunes d'œuf, et on y incorpore le sucre. Dans une casserole, on verse la préparation obtenue et on y ajoute le jus et le zeste du citron. On attend que ça frissonne, et on n'arrête pas de mélanger ! On baisse le feu, et on laisse cuire 5 minutes encore. Hors du feu, ajouter enfin le beurre. Verser dans un récipient et mettre au frigo.

Pour les coques, on mixe et on tamise le mélange sucre glace/poudre d'amande. On monte les blancs en neige, et on incorpore le sucre en poudre tout doucement. On ajoute enfin le colorant. Mais de quelle couleur ?


Délicatement et avec une Maryse, on incorpore les blancs en neige à la poudre.


Dans une poche à douille, on dresse des petits tas de pâte sur une plaque allant au four, recouverte au préalable de papier sulfurisé ou de tapis en silicone. On laisse le tout à l'air libre, 1 heure. Le four est à 150°C ? Bien ! une fois qu'il est chaud, on y place les coques 10 minutes.


Il faut bien laisser refroidir les coques. Ensuite on en prend une, on la garnit de crème, et on ferme le macaron avec une autre.


Il faudra encore patienter, les macarons doivent se reposer au frais avant d'être englouti pour le goûter !


Merci à Macarons, collection, Myriam Darmoni, Hachette pratique


Et si le crabe s’approche de trop près, on n’hésite pas ! Tac ! Pour le dîner, on se ferait bien une crabouillabaisse…

 

P1301209paint


Commentaires

    J'ai eu peur ! j'ai cru qu'on allait manger du crabe- mayo !!!

    Pas mal ces macarons !On peut gouter avec un thé ?

    Posté par nuts, 12 février 2012 à 21:07

Poster un commentaire