Donnons une leçon de pâtisserie à Hubert Horace

Chef Recommended

Donnons une leçon de pâtisserie à Hubert Horace

« A vrai dire, Hubert Horace Lambert de Ville-Adam était doué pour tout ; ses seules faiblesses étaient la composition florale et la pâtisserie. Il dut faire des efforts pour combler ces lacunes. »

Extrait de Hubert Horace Gontran Lambert de Ville-Adam, de Lauren Child, Casterman

Hubert Horace excelle pourtant dans tous les domaines… Et il a besoin d’être vraiment bon partout ! Alors aidons-le, concernant la pâtisserie. Pour la composition florale, on pourra pas faire grand chose…

Pour des petits cookies au coeur coulant, il nous faut :

– De la pâte à tartiner

– 100g de beurre 1/2 sel mou

– 1 oeuf

– 100g de sucre

– 200g de farine

– 1/2 sachet de levure

– Une dizaine de bonbons Daim

Dans des petits moules en silicone, on met un peu de pâte à tartiner et hop ! au congélateur, pour au moins 1 heure.

On préchauffe le four à 180°C.

On mélange le beurre, le sucre et l’oeuf. On touille. On ajoute la farine et la levure. On fait une boule avec cette pâte et on la met au frais, pour 20 minutes.

On divise la pâte, en faisant des petits pâtons de 40 à 50g. Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, on étale nos petits tas, on met la pâte à tartiner sortie du congélateur au milieu, et on replie la pâte pour faire une boule.

On divise les bonbons Daim en 6, et on pose ces morceaux pour faire des grosses pépites.

Hop, au four, pour 9 minutes.

On met nos jolis cookies tout juste cuits sur une grille, et quand on les mange, on ne sera pas déçu !

Allez, pour la pâtisserie, c’est bon, cher Hubert Horace !

il était une faim - cookies coeur coulant 2