Quand Anton aide le Père Noël, il a bien besoin d’un banana bread…

Chef Recommended

Quand Anton aide le Père Noël, il a bien besoin d’un banana bread…

il-etait-une-faim-banane-chocolat

« Ça allait de plus en plus vite. On a traversé des endroits qu’on n’avait encore jamais vus. Des bêtes sauvages guettaient sur la rive.

Mais il avait cessé de neiger, et on était assis au sec. Soudain, on a entendu de la musique. Il y avait une fête. On a accosté. Les gens de la fête étaient très gentils. Ils nous ont donné des gâteaux et du jus de fruit.

Ils m’ont demandé pour qui était le cadeau, et je me suis rappelé qu’il fallait retrouver le traîneau. On est vite partis. »

Extrait de Anton et le cadeau de Noël, Ole Konnecke, La Martinière jeunesse.

Oh ! Un cadeau s’est échappé du traîneau du Père Noël ! Heureusement, Anton était là, et a pu l’attraper. Reste à retrouver le chemin de celui à qui il était destiné. Et ça, c’est pas une mince affaire…

Heureusement, en chemin, Anton rencontre des gens gentils qui font la fête… et qui vont lui offrir des petits gâteaux, pour qu’il ait la force de continuer sa course folle. Ce cadeau ne restera pas abandonné, ah ça non !

Moi je suis sûre que c’était des gâteaux au chocolat. ben oui, y a rien de mieux que le chocolat pour donner de l’énergie. (Et un peu de banane aussi)

Il nous faut :

– 3 bananes bien mûres

– 130g de chocolat au lait

– 30g de cacao en poudre

– 80g de cassonade

– 120g de farine

– 1 sachet de levure chimique

– 2 oeufs

 

On préchauffe le four à 180°C.

Y a une banane qui reste de côté, les 2 autres, on les écrase avec une fourchette.

Le beurre est pommade, on le mélange avec le sucre, et on touille bien. Les oeufs arrivent, et font aussi la fête.

Allez, c’est parti ! le cacao, la farine et la levure, les bananes écrasées… Hop ! On mélange bien !

On fait fondre le chocolat au bain-marie et on l’ajoute à la préparation. Ensuite, on y met notre purée de bananes. On verse tout ça das un moule.

Le fruit qui reste, on le découpe et on le met sur la pâte.

On enfourne, pour 45 minutes.

Ce banana bread en ouvrant ses cadeaux de Noël… C’est un peu comme si on aidait le Père Noël à faire sa tournée, comme Anton !

Joyeux Noël !